LA MAISON DU MOULIN
0
 
 
teddy-kelley-77392 copie.jpg
 

DOMAINE

 

La Maison du Moulin élabore des vins naturels afin d’y inscrire la marque des divers terroirs de sa région. Au coeur de La Côte, du Vallon de l’Aubonne à Coinsins, le domaine s’étend sur 12 hectares de parcelles calcaires, argileuses et sableuses. La diversité de ses sols communique le caractère si particulier à ses vins.

 
 
 

LA PHILOSOPHIE

|

La roche, La vie, La vigne, Le vin

Tout commence sur une roche, des plantes s’y insèrent et nourrissent des insectes, des animaux. Au fur et à mesure, des arbres viennent et cassent la roche, puisent les éléments nécessaires. Les vers, accompagnés d’autres espèces, créent le sol, le rendent riche. Les plantes présentent dans le lieux s’adaptent et se sélectionnent, lui donnent cette énergie. La vie y est bien spécifique, les espèces y trouvent le nid douillet qui leur convient si bien, les végétaux fournissent les nutriments pour tous. La roche d’origine influe sur l’endroit et donc sur notre ressenti.

Pour faire en sorte que cet idéal ne soit pas détruit par l’homme, ou par une culture intensive, nous avons choisi de respecter ce cycle. Il est la base de notre travail, et en aucun cas notre culture des vignes ne doit détruire ce lieu de vie. Nos parcelles deviennent donc « sauvages » avec un sol vivant, qui devient nourricier et non plus ce support mort, désert.

Le sol transmet les nutriments naturels, bien plus favorables que de vulgaires engrais, toxiques et nocifs pour cette vie et l’homme. Nos vignes puisent cette énergie et nous fournissent un vin riche en nutriments. Il reprend sa place et nous transmet cette richesse. Pour que cette vie nous nourrisse le plus purement possible, nous avons choisi de vinifier sans intrants, sans ajouts, à part quelques milligrammes de souffre à la mise si nécessaire. Nous refusons toute action chimique, si nous n’arrivons pas à produire, l’erreur est ailleurs ou le climat ne le permet pas.

 

|
 

 
 
 
 

Quête de terroir et de goût

La beauté du métier de vigneron, s’adapter au cycle et en créer une bibliothèque. La vigne, en puisant dans la roche et le sol sur une année, révèle par ses raisins les caractéristiques du lieu pour un an. En n’ayant que très peu d’influence sur son développement, elle crée un produit authentique, lié au cycle, qui transmet les nutriments spécifiques de la roche, du lieu. Par des procédés naturels et doux, nous essayons de conserver toute cette énergie afin que le vin que le vin puisse nous le retransmettre après son élevage,et ce pour de longues années. Chaque lieu crée un vin, chaque vin a son goût, son caractère. C’est son lieu que nous ressentons et non pas la patte du vigneron ni un quelconque produit ou technologie. Pour ceci, il faut être puriste et se refuser à devenir interventionniste. Ainsi, les vins gardent leur longueur, leurs arômes, se lient plutôt que de se transformer. Il ne reste qu’un élément, le temps.

 

|
 

 
 
 

Attendre, patienter, le temps est naturel

Faire un produit sain et naturel demande de la patience. Aucun produit ni action ne cherche à accélérer les cycles chez nous. La vigne prend son temps, respecte ses saisons, elle ne produit pas que du sucre pour mûrir, elle produit des arômes, des tanins, le goût vrai. Nous respectons cela, la nature, la plante et le vin. Ne rien soustraire, ni ajouter aux vins demande du temps. Le vin doit s’élever, afin que le goût se complexifie. Il prend de la hauteur, de la longueur. Nous n’ajouterons jamais rien pour accélérer le cycle naturel du vin. Nos vins ne se garderont que mieux, et quand nous les ouvrirons dans 5 ans voir 30 ans, nous nous souviendrons de cet endroit, de cette année, de ce que nous y avons fait, par ce goût qui aura traversé le temps.

 

 

 
 
 

L'ÉQUIPE

|

sans l'équipe rien n'est possible, merci à eux, plus qu'une famille

 
IMG_0637.JPG

YANNICK PASSAS | vigneron-œnologue

«Le vin c'est comme un bon repas, ça se partage»

 
IMG_0563.JPG

OLIVIA DE QUATREBARBES / responsable communication

«Un bon vin c'est comme un bon voyage»

ben.jpg

BENJAMIN ZIMMERMANN | Commercial

«Pas de vin, pas de copain»

JéRÔME DELASSUS / œnologue

«Il n'y a pas de joie sans vin»